Jacques Cheminade : quatrième candidat Cap !

Jacques Cheminade est le 4e des candidat-e-s à être Cap de répondre au défi lancé par Romy, une petite fille de 8 ans, et les jeunes Ambassadeurs. Voici l’analyse en détail de sa réponse.

Jacques Cheminade est le troisième candidat à prendre l’engagement le plus important pour ONE : il s’engage à atteindre l’objectif d’allouer 0,7% de la richesse nationale à l’aide publique au développement d’ici à 2022 ! C’est un engagement primordial. Il ajoute aussi que cet argent ira en priorité à la mission « aide publique au développement », qui est le cœur de l’aide française et inclut l’aide vers les pays les plus pauvres et une grande partie de l’aide vers les secteurs clés comme la santé, l’agriculture et l’éducation. Cet engagement est important car depuis 2011, cette partie du budget a été réduite de 22%. Jacques Cheminade indique aussi qu’il souhaite que le Fonds Franco-Chinois pour l’Investissement dans les pays tiers, un fond conjoint créé l’année dernière pour soutenir les investissements des entreprises en Afrique, soit financé à hauteur de 50 milliards d’euros, d’ici les dix prochaines années. Cependant, cela ne dit pas quelle part de ce financement additionnel pourra être comptabilisée comme de l’aide au développement, et nous invitions donc le candidat à être plus précis sur ce point.

Jacques Cheminade insiste par ailleurs sur le fait que « toute aide au développement doit avoir pour but ultime de donner à un pays la capacité de se développer par lui-même et pour lui-même ». Alors que l’objectif premier de l’aide, à savoir la lutte contre l’extrême pauvreté, est remis en question par certains aujourd’hui, cet engagement du candidat est extrêmement important.

L’Afrique est aussi au cœur du projet du candidat à l’élection présidentielle, et celui-ci rappelle que c’est une de ses priorités de longue date puisque le continent était aussi au cœur de sa campagne en 2012. Nous regrettons cependant qu’il ne précise pas d’engagements financiers précis pour cette région, et notamment pour les pays qui en ont le plus besoin : les plus pauvres et les plus vulnérables. Jacques Cheminade s’engage cependant à allouer 50% de l’aide française à des projets liés à la santé, l’éducation et la sécurité alimentaire, qui sont des services de base prioritaires.

Il met aussi l’accent sur les inégalités femmes-hommes et rappelle que les femmes sont toujours « les plus touchées par la misère et la violence ». Elles ont aussi un accès moins important à des services pourtant essentiels, comme la possibilité d’ouvrir un compte en banque, comme l’explique Jacques Cheminade. ONE salue donc sa volonté de les prendre en compte dans sa politique, mais invite le candidat à être plus ambitieux en prenant un engagement financier lié à cette lutte. ONE demande en effet à ce que 50% de l’aide française soit dirigée vers des projets qui luttent contre l’inégalité femmes-hommes, contre 23% seulement aujourd’hui.

Sur la question de la transparence et de la lutte contre l’évasion fiscale, le candidat prend l’engagement ambitieux, et ONE l’en félicite, de faire de la lutte contre le blanchiment d’argent une priorité de l’Europe et de la France, notamment en soutenant la mise en place de registres publics des bénéficiaires effectifs des trusts et des sociétés dès 2017 au niveau européen. Il rappelle que selon l’ONG Global Financial Integrity, les sorties nettes de capitaux de l’Afrique ont atteint 1000 milliards d’euros entre 1980 et 2009. Jacques Cheminade est aussi le premier des candidats à se prononcer pour le renforcement des administrations fiscales et de la bonne gouvernance, comme ONE le recommande. Cela permettra en effet de mobiliser durablement les ressources domestiques dans les pays en développement pour investir dans les secteurs clés et accroître leur propre capacité à lutter contre la pauvreté. Cette dimension est cruciale et ONE invite Jacques Cheminade à prendre un engagement financier précis pour ce renforcement des capacités des administrations mais aussi de la société civile, des parlements et des médias.

Enfin, Jacques Cheminade est aussi conscient de l’importance du rôle de la France au niveau international dans ce domaine. Il s’engage à utiliser le G20 pour s’assurer que l’aide européenne allouée à l’Afrique « augmente de manière significative » et pour réaffirmer la priorité des Etats membres « d’éradiquer dans les plus brefs délais la pauvreté ». ONE est d’accord avec Jacques Cheminade sur le fait que la France doit utiliser ses relations avec l’Afrique et sa position dans les institutions internationales pour parvenir à pousser cet agenda de la lutte contre l’extrême pauvreté auprès des autres pays donateurs.

Après analyse, ONE considère que, dans son plan pour l’Afrique, Jacques Cheminade a bien cerné les orientations que doit prendre la politique de développement de la France si l’on veut parvenir à éradiquer l’extrême pauvreté d’ici à 2030. Son engagement financier pour l’aide au développement est aussi à la hauteur des enjeux ! Jacques Cheminade devrait cependant se donner des objectifs financiers plus précis, que ce soit pour la lutte contre les inégalités femmes-hommes ou pour l’aide vers les pays les plus pauvres et les plus fragiles.     

ONE déclare donc officiellement que Jacques Cheminade est CAP. Plus que 7 candidat-e-s ! 

Retrouvez l’intégralité de la réponse de Jacques Cheminade à ONE ici.

La campagne Cap ou pas Cap est un projet de l’organisation internationale ONE Action.

Venez discuter

Lignes directrices pour les commentaires